Comment choisir des santiags pour danser la country ?

Dire que la danse country est liée à un look spécifique, c’est enfoncer une porte ouverte. Préciser que tout au bas de la tenue des danseurs il y a des chaussures est aussi une évidence. Que vous soyez compétiteur de haut niveau ou danseur du dimanche, une question intéressante est : comment parvenir à faire des sauts, à virevolter sans finir par avoir des pieds malmenés, des pieds endoloris, des pieds de cowboy ou de cowgirl ! Voici trois astuces pour faire rimer musique et beaux pieds !

Savoir ce que l’on va danser

Toutes les chansons country ne se dansent pas de la même façon. Prenez le temps de savoir sur quelles chansons vous danserez. Selon les musiques prévues, prenez le temps de noter les mouvements récurrents dans la chorégraphie. Cela vous fournira une base pour choisir la santiag appropriée. Par exemple, pour réaliser une chorégraphie le soir d’un mariage, pas besoin de faire énormément de cabrioles. En revanche, pour une comédie musicale en compétition pour gagner une place dans un programme télévisé, il faudra certainement en mettre plein la vue ! Plus votre spectacle sera riche en cascades, plus vos chaussures devront être serrées. Ainsi, vous éviterez de trébucher et de lancer involontairement une santiag dans le public !

Au préalable, allez voir le lieu où vous danserez

Lors des fêtes de village, il arrive parfois de danser dans la poussière. Dans ce cas, vous pouvez décider de choisir des chaussures qui vont se fondre dans le décor. Les couleurs marron et gris sont conseillées. Avec une telle tenue, ce sera la chorégraphie globale de votre troupe qui attirera l’attention des spectateurs. Mais vous pouvez aussi faire le choix diamétralement opposé en choisissant les santiags aux couleurs vives et au cuir lisse. Dans ce cas, les regards suivront les pieds des danseurs surtout si leurs vêtements sont plus classiques genre : jean et chemise blanche. Autre aspect important à propos de la piste : si c’est un sol meuble, les chocs entre la chaussure et le sol auront moins d’importance, mais s’il s’agit de pavés, penser à doter votre santiag de sous-semelles à gel liquide pour compenser les chocs . Ainsi, les pieds souffriront beaucoup moins.

Penser aux imprévus

Danserez vous pendant une saison où la pluie peut tomber ? Cette question paraît évidente, mais anticiper sur ce genre de détails permet de choisir convenablement la paire de santiags avec laquelle vous séduirez le public. Par exemple : il vaut mieux choisir des santiags en cuir souple et mat pour tous les spectacles pouvant avoir un final mouillé ou être interrompus par une pluie. Penser aux imprévus, c’est aussi songer à la texture des semelles et s’assurer d’en choisir celles qui continueront d’adhérer même si vous marchez sur un parquet mouillé par exemple. Parfois l’eau ne vient pas forcément des nuages. Dans une pièce fermée, un verre renversé inonde efficacement le parquet : gare aux dérapages ! Pour tout spectacle se déroulant loin d’une scène clairement séparée, le choix de semelles en matière synthétique est hautement recommandé.